• Magnus Million

    MAGNUS MILLION  et le dortoir des cauchemars
    de Jean-Philippe Arrou-Vignod
     
     
         300 pages environ, 13 euros environ, Gallimard Jeunesse, sortie le 3 mars 2011
     
               Reçu en avant première en tant que chroniqueur onlitplusfort
     
    Mon avis :
     
    Tout commence une sombre et noire nuit d'hiver, à minuit. ( A ce stade là on se croirait dans un film d'horreur ). L'ambiance est là, faite pour inquiéter le lecteur, pour le prévenir. Une chouette. Chasse. Et est chassée. Elle ne le sent pas, ne le voit pas... ou du moins seulement au dernier moment. Il est là... son pire cauchemar...
     
    Magnus Million est un jeune homme, grand pour son âge, fils d'un riche Richard, sa mère étant malheureusement morte dans un malheureux accident d'avion. Magnus est un jeune homme, qui, un beau matin, va peut être arriver en retard au lycée Friecke. Dans l'histoire des Million, ce n'est jamais arrivé. Alors il décide de faire le nécessaire pour ne pas arriver ( par malheur ) en retard. Il n'arrive pas en retard, certes, mais d'une manière assez... disons turbulente. Il en sort indemne... avec 1341 heures de colles et donc un séjour permanent dans le dortoir des punitions où sa vie bascule.
     
    Ce livre est un  mélange de bonheur, de morales, de rires, de peur, tout ça dans une écriture assez fluide, avec un peu d'action, et une histoire racontée comme si... l'auteur nous parlait vraiment, comme dans un conte, un peu.
    On découvre les lieux et les personnages sous un oeil attentif, descriptif et critique. L'auteur nous met tout de suite la puce à l'oreille : "Attention celui-là faut se méfier !", "Celui-là c'est notre ami"... etc. Il raconte bien, mets du suspens, des rebondissements.
     
    Les personnages sont attachants, surtout Mimsy Pocket, petite voleuse à fort caractère, susceptible mais adorablement généreuse.
    Notre héros, ou devrais-je dire, anti-héros, Magnus, a lui aussi un caractère fort. Il s'endurcit au fil de ses aventures, prenant peu à peu un caractère plus de commandant. Il est un peu peureux, rapide, costaux, généreux, et têtu ( comme sa mère dirait-on ! ). Il est original, assez drôle et pourtant un peu classique.
    Sa "gouvernante" et cuisinière, Mme Carlsen est très gentille. Le genre de femme qu'on s'imagine souriante, généreuse et aux petits soins pour Magnus.
     
    Le décor est bien fondé, et j'ai beaucoup aimé la description de la maison de Magnus. C'est amusant de changer tout le temps de chambre, avoir 47 chambres pour soi, avoir besoin de douze réveils pour se réveiller, de traverser les couloirs sur une bicyclette.
     
    Je crois que si je n'avais pas eu ce livre par onlitplusfort je ne l'aurais pas lu. Le résumé ne me donnait pas vraiment envie, et je trouve qu'il est mal fait. Mais ne vous fier ni à ça, ni à la couverture et à rien d'autre ! Vous pouvez vous fier à moi quand je crierai haut et fort : LISEZ CE BOUQUIN, ACHETEZ LE DES QU'IL SORT !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :